Le réfectoire des moines

Construite au 13e siècle, l’imposante salle du réfectoire des moines (474 m2) était surmontée de deux étages : le premier a peut-être servi de complément au dortoir des moines et le second, abritant la charpente, a pu rester inoccupée. Eclairée par 11 grandes fenêtres, elle était divisée en deux nefs par une rangée de cinq colonnes jadis voûtées d’ogives. C’était le prieur qui, après le Benedicite, présidait le repas. Du haut de la chaire, un moine faisait la lecture de la Bible pendant que les moines mangeaient en silence.

Podcast

Nous vous invitons à la table des moines de l’Abbaye de Villers. Les religieux ne risquaient pas de souffrir d’une indigestion ou d’une « gueule de bois ». En effet, l’amour déréglé du boire et du manger était proscrit car, selon la règle de Saint Benoît, « rien n’est plus indigne de tout chrétien que l’excès de nourriture ».

Audioguide