Le moulin

Le moulin a été construit au 13e siècle. Une partie du bâtiment abritait la boulangerie de l’abbaye. Au début du 14e siècle, elle livrait chaque semaine plus de 2000 pains noirs destinés aux pauvres qui se présentaient à la porterie. Des roues hydrauliques actionnaient les meules pour le froment, le blé et l’orge, mais aussi des scies à bois et des tordoirs d’huileries. Au 19e siècle, le moulin-boulangerie fut transformé en hôtel : l’hôtel des Ruines. Victor Hugo y logea à plusieurs reprises.

Audioguide
Podcast : Victor Hugo à Villers

Victor Hugo aimait l’abbaye de Villers. Il y a fait plusieurs séjours entre 1861 et 1869. Les visites du célèbre écrivain ont grandement contribué au rayonnement international de l’abbaye cistercienne, notamment grâce aux prisons du monastère dont il s’est librement inspiré dans son chef-d’œuvre « Les Misérables ».

Podcast : Le bal des voleurs

Au 19e siècle, le moulin-boulangerie où se trouve aujourd’hui le centre du visiteur de l’Abbaye de Villers devient un hôtel : l’Hôtel des Ruines. Chaque année, on y organise « le bal des nobles », un rendez-vous prestigieux pour les aristocrates, les bourgeois et les notables du pays. Mais en avril 1929, l’événement mondain prend une tournure inattendue lorsque des voleurs s’introduisent dans l’hôtel…

Vidéo : De l’eau au moulin

Le moulin-boulangerie fut construit vers 1200 sur la Thyle. Il était indispensable au fonctionnement de l’abbaye car le pain constituait l’aliment de base du moine. A l’époque, le bâtiment abritait 3 roues hydrauliques qui actionnaient 3 meules : une pour moudre le froment et le blé, une autre dédiée à l’orge pour la fabrication de la bière et une troisième servant à créer différentes huiles. Au 19e siècle, le moulin fut transformé en hôtel-restaurant. Victor Hugo y séjourna à plusieurs reprises. Aujourd’hui, l’imposante bâtisse accueille notamment le centre du visiteur, la boutique et…le Bistro de l’Abbaye !