Le cimetière des moines

Le cimetière situé au chevet de l’église était boisé et « sacré » car les frères y étaient enterrés. Entouré d’un mur, il était divisé en deux parties : le cimetière des moines et celui des domestiques. La plupart des tombes étaient anonymes, de façon à respecter le vœu d’humilité des religieux inhumés. L’enterrement était l’occasion de rites solennels scrupuleusement respectés par la communauté monastique afin que l’âme du défunt gagne le ciel.

Podcast

L’abbaye de Villers compte en son sein de nombreuses tombes. La plupart d’entre elles sont anonymes, de façon à respecter le voeu d’humilité des moines inhumés. De l’extrême onction à la mise en terre, en passant par la messe des morts et les prières, l’enterrement des religieux était l’occasion de rites solennels scrupuleusement respectés par la communauté monastique afin que l’âme du défunt gagne le ciel.