Le bâtiment des convers

Le bâtiment des convers construit au 13e siècle était composé au rez-de-chaussée d’un réfectoire, de latrines, d’un grand cellier (pour la conservation des provisions) et au premier étage, d’une vaste salle qui servait de dortoir aux convers. Ces frères laïcs faisaient partie de la communauté religieuse mais sans avoir le même statut que les moines. Ils constituaient une main d’œuvre indispensable aux travaux des champs et pour certaines tâches administratives. Lors de leur disparition à la fin du Moyen-Âge, cette aile fut transformée en infirmerie.

Audioguide
Podcast

Nous vous racontons l’histoire d’Arnulphe de Bruxelles, un religieux fanatique de l’Abbaye de Villers qui avait la fâcheuse et douloureuse tendance à prendre au pied de la lettre l’expression « se donner corps et âme » ! Mais rassurez-vous, tous les moines n’étaient pas adeptes du masochisme !

Podcast

Du latin « stigma », qui signifie « piqûre au fer rouge », on appelle stigmates les blessures infligées à Jésus lors de sa passion : aux mains, aux pieds, à la tête ou au côté. Soit elles apparaissent de façon mystérieuse dans la chair de certains fidèles, soit elles sont volontairement provoquées par des chrétiens sur leur propre corps ! Ce fut notamment le cas de Pierre, un religieux de l’abbaye de Villers ayant vécu au 13è siècle. Un « fou de Dieu » dont la vie s’apparente à un véritable chemin de croix.

Audioguide