La porterie

La porterie marquait la transition entre le monde extérieur et l’abbaye. Elle servait à accueillir et contrôler ceux qui entraient dans le monastère. Elle était constituée de deux bâtiments percés par deux passages : l’une pour les piétons, l’autre pour les charrois. La tâche du portier était double : annoncer à l’abbé les hôtes pour qu’il vienne les accueillir en personne, et faire l’aumône aux pauvres en leur donnant de la nourriture ainsi que les anciens vêtements et chaussures des moines. Il était interdit aux femmes de franchir la porterie.

Audioguide